La sortie de la prochaine version de WordPress est prévue le 11 août 2020.

 

Pour cette seconde mise à jour majeure de WordPress cette année, la version 5.5 apporte de nombreuses fonctionnalités et des améliorations de l’interface utilisateur, notamment au niveau de l’éditeur de blocs Gutenberg, pour vous aider à élaborer votre site.

 

Une mise en page facilitée grâce à un nouveau répertoire de blocs

Un nouveau répertoire permet de trouver et d’installer de nouveaux blocs à partir de l’éditeur. Il s’agit de plugins WordPress qu’il suffit d’ajouter pour obtenir ces nouveaux blocs, en effectuant une recherche dans la barre prévue à cet effet. Si vous ne trouvez pas de bloc correspondant à vos besoins, vous pouvez aussi faire une recherche à partir d’un nom de fonctionnalité : vous obtiendrez des résultats issus de ce nouveau répertoire de blocs.

De nouveaux modèles de blocs mis à jour

Avec WordPress 5.5, vous avez également accès à de nouveaux modèles de blocs, qui sont prêts à l’emploi grâce aux paramètres les plus couramment utilisés, pour les ajouter rapidement à vos mises en page. De nouveaux modèles de blocs viendront enrichir au fur et à mesure la liste actuellement disponible.

Des améliorations pour déplacer ou modifier les blocs

Si vous devez revoir votre mise en page, ces nouveautés devraient vous satisfaire. WordPress 5.5 apporte une série de nouvelles fonctionnalités dans l’éditeur pour faciliter le déplacement ou la modification des blocs :

  • La possibilité de copier et de déplacer facilement des blocs,
  • Une mise en page à sélection multiple, qui permet de modifier plusieurs blocs en même temps,
  • La sélection du bloc parent dans les blocs imbriqués, comme les blocs de groupes ou de colonnes.

L’optimisation des images avec l’intégration du lazy-loading par défaut

Annoncé lors de la mise à jour de WordPress 5.4, l’attribut HTML « lazy » sera activé par défaut dans les balises des images dans la prochaine version du CMS. Il s’agit d’une technique permettant de différer le chargement des images pendant la navigation pour afficher uniquement celles qui apparaissent à l’écran, au moment où son affichage est nécessaire. Le lazy-loading améliore significativement la vitesse de chargement et les performances d’un site.

Cela économise de la bande passante pour tout le monde (utilisateurs, hôtes, FAI), facilite la navigation sur le web pour ceux qui ont des vitesses de connexion Internet plus lentes, économise de l’électricité, etc., explique Jake Spurlock, Technical Account Engineer pour Automattic.

WordPress note que le lazy-loading est désormais pris en charge par tous les navigateurs web, à l’exception de Safari.

L’édition des images en ligne simplifiée

La prochaine mise à jour de WordPress va aussi aider les utilisateurs à faire des retouches d’image assez basiques. Dans la bibliothèque médias, vous pourrez recadrer, redimensionner ou effectuer une rotation sur un visuel. Sur vos pages, ces options seront disponibles pour pouvoir apporter des modifications rapides à vos images, sans quitter l’éditeur. Un menu vous proposera, par exemple, différentes tailles (16:9, 4:3, 3:2…), en fonction du format de votre visuel, en paysage ou en portrait.

Les sitemaps XML inclus dans WordPress

Le fichier sitemap d’un site permet de répertorier l’ensemble de ses publications. Il aide les moteurs de recherche à découvrir et indexer facilement le contenu pour améliorer votre référencement. La prochaine mise à jour inclut les sitemaps et les active par défaut au sein de WordPress. Concrètement, le CMS intégrera la page d’accueil, les publications, les pages, mais aussi les taxonomies (catégories, balises et taxonomies personnalisées) ou encore les archives des auteurs.

Cette version proposée par WordPress fournira les fonctionnalités de base requises par le protocole XML Sitemap. Si vous utilisez déjà un plugin WordPress pour votre référencement, comme Yoast SEO ou All in One SEO Pack, vous n’avez rien à faire. Ces extensions sont fournies avec leurs propres plans de site XML et offrent des fonctionnalités de personnalisation avancées, qui vous apportent une meilleure visibilité sur les moteurs de recherche.

La mise à jour automatique des plugins et des thèmes

Il est recommandé d’utiliser les dernières versions des plugins et des thèmes sur WordPress pour sécuriser votre site ou votre blog professionnel. Si le CMS s’appuie sur un système de gestion des mises à jour efficace, WordPress 5.5 va vous permettre d’activer des mises à jour automatiques pour ces différents éléments à partir du tableau de bord. Il suffira d’accéder à la page des plugins et de cliquer sur le bouton Activer la mise à jour automatique pour les extensions que vous souhaitez. Vous aurez ainsi un meilleur contrôle sur vos plugins et vous serez assuré d’utiliser la dernière version à jour pour vote site. Pour les thèmes, vous devrez vous rendre dans Apparence > Thèmes, puis il faudra cliquer sur le bouton de mise à jour automatique proposé.

Comment tester WordPress 5.5 ?

Si sa sortie officielle a été annoncée pour le 11 août 2020, la version WordPress 5.5 est actuellement en cours de développement. Il n’est pas recommandé de l’utiliser sur un site en production. Si vous souhaitez néanmoins essayer les nouvelles fonctionnalités proposées par la nouvelle version du CMS, nous vous conseillons de le configurer sur un site de test.

Pour accéder à la version WordPress 5.5 bêta 2, vous pouvez :

Depuis la sortie de la précédente version, WordPress 5.5 bêta 1, le CMS annonce avoir résolu 48 bugs, dont une grande partie impactaient le bon fonctionnement de l’éditeur de blocs. Parmi les autres actions apportées à la nouvelle bêta 2 : la police de l’icône Dashicons a été mise à jour et des corrections ont été apportées sur des widgets cassés.

Source: WordPress